vendredi 27 juillet 2012

Les brumes d'Avalon - Marion Zimmer Bradley




Les Brumes d'Avalon
(Les dames du lac tome 2)

Résumé : La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, soeur et amante du grand roi... Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande-Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre.


Mon Avis : Des mois après avoir dévoré le tome 1 du cycle d'Avalon, je me suis lancée dans le tome 2. J'ai retrouvé avec plaisir les personnages de la légende arthurienne réinventés avec génie par Marion Zimmer Bradley. L'intrigue est toujours aussi bien menée, particulièrement parce que se rapproche toujours très bien de la légende que nous connaissons. Ainsi le destin se met en place lentement avant de foudroyer lâchement les principaux protagonistes. Mais on est bien loin de l'univers manichéen que l'on trouve dans la plupart des romans (arthurien ou non). Ici, aucun personnage n'est blanc ou noir, ils sont tous objets de la déesse et du destin. L'auteur parvient même à expliquer la haine de Morgane envers son frère Arthur, qu'elle avait pourtant tant aimé dans leur jeunesse. Et on y croit, parce que c'est plausible, cohérent et on finit par penser que tout cela a réellement existé.


Le triangle amoureux Arthur/Guenièvre/Lancelot occupe une très grande place dans la chute du Haut-Roi de Bretagne, comme on a pu le voir dans d'autres représentations. Mais je dois avouer que j'ai trouvé Guenièvre agaçante, et par moment on est vraiment tentés de prendre le parti de Morgane (car c'est bien elle le personnage principal de ce livre). Ainsi, la Haute-Reine, d'habitude digne, froide et juste, est une femme capricieuse, voir fanatique dans certains passages. Marion Zimmer Bradley casse les codes et les images, tant est si bien que tout ce qu'on croyait vrai jusqu'à présent est en fait faux. 


Le retournement de situation de la fin est également intéréssant, même si la mort d'Arthur est un peu trop survolée à mon goût. J'aurais également aimé que la quête du Graal soit un peu plus abordée en profondeur, particulièrement le personnage de Galaad, à peine évoqué et qui aurait pu tenir une place un peu plus importante. En revanche, je trouve que les prises de libertés avec la légende sont très pertinentes, et permettent d'ajouter cette touche de personnalisation que certains auteurs ne savent pas placer.


Une très bonne lecture pour passionnés de la légende Arthurienne comme pour les autres, je ne peux m'empêcher de placer ce livre comme un coup de coeur et de le conseiller à tous les lecteurs !










1 commentaire:

  1. Je n'ai pas lu cet auteur mais on m'a souvent conseillé sa série ^^

    RépondreSupprimer